Chaire Alter-Gouvernance – recherche sur la gouvernance des entreprises et la responsabilité sociale des entreprises

Vous êtes ici : Accueil » Publications » Articles et chapitres d’ouvrage

Articles et chapitres d’ouvrage

  •  Employee stock ownership and the cost of capital , Research in International Business and Finance, Vol 41,  Octobre 2017

    Xavier Hollandts publie avec Nicolas Aubert (Université Aix Marseille ) et Alexander Kern un article dans la revue  Research in International Business and Finance. Cet article étudie la relation entre la participation des salariés et le coût du capital. En réduisant les conflits d’agence au sein de l’entreprise, les auteurs émettent l’hypothèse que la participation des salariés réduit le coût du capital de l’entreprise en affectant ses deux composantes, à savoir le coût des capitaux propres et le coût de la dette. Les auteurs testent cette hypothèse en France, un pays où l’actionnariat salarié se développe rapidement, sur la base d’un panel des 120 plus grandes sociétés cotées sur la période 2000-2011. Ils trouvent: (i) qu’il n’ y a pas de relation significative entre l’actionnariat salarié et le coût des capitaux propres; (ii) une relation curvilinéaire entre l’actionnariat salarié et le coût de la dette; (iii) une relation curvilinéaire entre la participation des salariés et le coût du capital. Ces résultats suggèrent que l’actionnariat salarié transfère le risque des débiteurs vers les employés et que cet effet est encore perceptible à un niveau global sur le coût du capital.

    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  •  De la participation des salariés à l’épargne salariale : analyse lexicale des débats parlementaires, REVUE FRANÇAISE DE GOUVERNANCE D’ENTREPRISE, A paraître

    Xavier Hollandts publie avec Nicolas Aubert (Université Aix Marseille ) et Solange Hernandez (Université Aix Marseille) un article dans la Revue française de gouvernance d’entreprise. Cet article étudie la participation des salariés à l’épargne salariale à l’aide une analyse lexicale. En effet, la participation financière des salariés permet d’associer étroitement les salariés à la performance et au développement de l’entreprise. Les mécanismes actuellement en vigueur résultent d’une longue évolution historique et politique. Après avoir rappelé les différents courants fondateurs ayant contribué à l’émergence puis à la diffusion des mécanismes d’épargne salariale, nous proposons une analyse lexicale des textes parlementaires récents à l’aide du logiciel Iramuteq. Nous mettons en évidence que le projet de transformation sociale initial qu’impliquait la participation financière a évolué vers des questions de patrimoine et de rémunération et que la participation des salariés à la gouvernance a disparu des débats.

    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  •  La « face cachée » de l’actionnariat salarié : Etude empirique sur l’indice SBF 120 (2000-2014), Finance contrôle stratégie, N° 20-1, Mars   2017

    Djibril Toe, Xavier Hollandts et Bertrand Valiorgue publient  un article dans la revue  Finance Contrôle Stratégie. Cet article se focalise sur un phénomène jusqu’à présent très peu étudié : l’actionnariat salarié significatif c’est-à-dire l’incidence d’une présence majeure voire majoritaire des salariés dans le capital et au sein des organes de gouvernance. Nos résultats démontrent un effet négatif de l’actionnariat salarié significatif sur la performance économique des entreprises. Cet effet est renforcé par la présence d’administrateurs salariés dans les instances de gouvernance. Nos tests économétriques sont basés sur la méthode d’estimations des GMM en panel dynamique qui permet de traiter les problèmes d’endogénéité. Notre étude quantitative examine les 120 plus grandes entreprises françaises sur une période d’observation inédite (2000-2014).

    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  •  Mettre en œuvre une gouvernance démocratique suite à une reprise en SCOP: Une lecture en termes de travail institutionnel, Revue Française de Gestion, Vol° 43/263, Mars   2017

    Emilie Bargues, Xavier Hollandts et Bertrand Valiorgue publient  un article dans la Revue Française de Gestion. Cet article s’intéresse à la mise en place d’une gouvernance démocratique suite au rachat d’une entreprise par ses salariés sous la forme d’une société coopérative et participative. Les auteurs montrent que trois catégories de travail institutionnel sont nécessaires pour réussir cette transition : 1) transformer l’identité des salariés afin qu’ils se projettent en tant que sociétaires et propriétaires, 2) maintenir la légitimité de l’entreprise dans son champ organisationnel et 3) développer de nouvelles pratiques et outils de gestion démocratiques. Ils contribuent par cette recherche à enrichir la compréhension des formes démocratiques de gouvernance des entreprises.

    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  •  Actionnariat salarié, gouvernance et performance de l’entreprise : Le cas d’un groupe français coté , Revue d’Economie Industrielle, n°154,  2ème trimestre 2016

    Xavier Hollandts publie avec Nicolas Aubert (Université Aix Marseille ) et Virgile Chassagnon (CREG) un article dans la Revue d’Economie Industrielle. Dans nos économies de marché fondées sur la connaissance, le capital humain et les employés qui le recèlent sont au cœur de la création des avantages compétitifs des firmes. Fort ce constat, d’aucuns évoquent de plus en plus le rôle bénéfique que peuvent jouer les salariés dans la gouvernance de l’entreprise moderne à travers leur participation potentielle au capital de l’entreprise. Pour autant, la relation entre l’actionnariat salarié et la performance n’est pas clairement établie par la littérature académique. Cet article porte une attention toute particulière sur l’actionnariat salarié comme instrument institutionnel de gouvernance d’entreprise en étudiant plus précisément la relation entre l’actionnariat salarié et la performance économique sur 900 filiales d’un groupe coté français (appartenant au CAC40) sur une période de cinq ans. Les résultats montrent que l’actionnariat salarié influe positivement sur la performance économique des entreprises.

    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  •  La fabrique de la RSE par les cadres intermédiaires – Le cas Adecco ,, Revue Française de Gestion, Vol 42, N° 256, Avril 2016

    Bertrand Valiorgue publie  un article dans la Revue Française de Gestion sur l’intégration des enjeux sociaux et environnementaux dans les entreprises. L’auteur mobilise les développements récents du courant strategy-as-practice et envisage plus spécifiquement la contribution des cadres intermédiaires. Les résultats de ses recherches empiriques menées dans le cadre d’une entreprise de travail temporaire détaillent les principales pratiques développées par les cadres intermédiaires afin de mettre en œuvre une démarche de responsabilité sociale. Il formule également des propositions sur les compétences cognitives, discursives et politiques que doivent développer les cadres intermédiaires pour contribuer à la fabrique de la responsabilité sociale de leurs entreprises. L’auteur conclut que la mise en évidence de ces compétences et la mobilisation du courant strategy-as-practice ouvrent de nouvelles pistes de recherche en matière de responsabilité sociale des entreprises

    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  • Dalloz La représentation des salariés au conseil d’administration, Revue de Droit du Travail, n° 7/8, pp 451-457, août 2015

    Xavier Hollandts publie avec Pierre-Yves Gomez (EMLYON) un article dans DALLOZ Revues. Les salariés ont-ils leur place au cœur de la gouvernance des entreprises? La montée en puissance progressive d’une représentation du travail au sein du conseil d’administration ou de surveillance semble inexorable et les textes les plus récents semblent accompagner ce mouvement. En revanche, la France se caractérise actuellement par un manque de doctrine claire en la matière et qui continue à alimenter le débat sur la légitimité, l’utilité et le rôle des salariés dans la gouvernance. Le présent article propose de clarifier les enjeux théoriques et pratiques de la présence d’administrateurs salariés, de mettre en lumière les résistances et de suggérer des pistes pour une doctrine claire sur les administrateurs salariés.

    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  •  Ceo compensation and board diversity: evidence from french listed companies, Revue de Gestion des Ressources Humaines (RGRH), N° 98, PP 30-44, Décembre  2015

    Xavier Hollandts publie avec Ali Dardour et Jocelyn Husser un article dans la Revue de Gestion des Ressources Humaines consacré à l’influence de la diversité dans le conseil d’administration sur la rémunération des dirigeants. Cette étude menée sur un échantillon de sociétés cotées du SBF 120 sur la période 2003-2013 délivre des résultats importants concernant la mise en œuvre de la loi Copé-Zimmermann qui rend obligatoire la féminisation des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés cotées. Les résultats mettent en évidence les éléments suivants: la représentation des femmes a un effet négatif sur la rémunération des dirigeants. Le niveau de représentation des salariés influe aussi négativement sur la rémunération des dirigeants.

    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  • JBESharing the Shared Value: A Transaction Cost Perspective on Strategic CSR Policies in Global Value Chains,Journal of Business Ethics, août 2015

    Bertrand Valiorgue publie avec Aurélien Acquier (ESCP) et Thibault Daudigeos (GEM) un article dans le Journal of Business Ethics. Cet article se focalise sur la gouvernance et la responsabilisation des chaînes de valeur globales. Les processus de production et commercialisation des entreprises s’inscrivent de plus en plus dans des chaînes de valeurs qui sont désormais globalisées. Cette réalité complexifie grandement la gouvernance et l’intégration des préoccupations sociales et environnementales. L’article revient sur ces difficultés et montre que l’existence d’une volonté de payer de certaines parties prenantes pour intégrer les enjeux sociaux et environnementaux ne suffit pas à engager les acteurs d’une chaîne de valeur globale dans une démarche de progrès.

    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  • journal of applied business researchHow Shared Capitalism Affects Employee Withdrawal: An Econometric Case Study Of A French-Listed Company, Journal of Applied Business Research, 31(3), pp 925-938, mai 2015

    Xavier Hollandts publie dans le Journal of Applied Business Research avec Nicolas Aubert (Aix Marseille Université) un article sur la présence des actionnaires dans le capital des entreprises françaises cotées. L’article se penche en particulier sur la question des politiques de responsabilité sociale mises en oeuvre par les grandes entreprises et l’impact qu’elles ont sur le comportement des salariés en matière de turn-over et absentéisme. L’article propose également un état de l’art sur la question du capital humain et la gouvernance. Les analyses sont basées sur un échantillon important de données recueillies auprès d’une grande entreprise française.

    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  • JOI-3Bouc-émissaires, lynchages médiatiques et contestation de la firme multinationale, Revue de l’Organisation Responsable, N°2, pp. 46-59, 2014

    Bertrand Valiorgue publie avec Thibault Daudigeos et Vincent Pasquier un article dans la Revue de l’Organisation Responsable. Cet article montre qu’un phénomène nouveau est en train de prendre une place de plus en plus importante dans la gouvernance des entreprises : les scandales. On voit en effet se multiplier ce genre de phénomènes qui ne sont pas neutres du point de vue politique et amènent des changements de pratiques et de stratégie importants. Cette capacité des scandales à transformer les pratiques est particulièrement vraie pour les parties prenantes périphériques.

    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  • management internationalPlus autonome ? L’évolution des structures de gouvernance des sociétés cotées françaises, Management International, 2015

    Xavier Hollandts publie avec Daniela Borodak (ESC Clermont) et Ariane Tichit (Université d’Auvergne – CERDI) un article dans la revue Management International. Cet article a pour objectif d’analyser les variables influençant le choix d’une structure de gouvernance donnée : conseil d’administration avec PDG, conseil d’administration avec séparation des fonctions ou Directoire et Conseil de surveillance. Les résultats basés sur une étude quantitative longitudinale portant sur les sociétés françaises cotées montrent que la probabilité d’adoption d’une structure autonome est liée au degré d’enracinement du dirigeant, à la concentration du capital, l’identité des actionnaires, la composition du conseil et le contexte de performance.

    Pour accéder à l’article cliquez ici.

 

 

  • JOI-1

    Who are the owners of the firm: shareholders, employees or no-one – Journal of Institutional Economics, vol. 10, n° 1, 2014

    Xavier Hollandts publie dans le Journal of Institutional Economics un article consacré à un débat majeur: à qui appartient l’entreprise ? Dans cette contribution, Xavier Hollandts et son co-auteur, analysent cette question et rappellent que les actionnaires ne peuvent se prévaloir de la propriété de l’entreprise. Ils soulignent le fait que cette question a masqué depuis de nombreuses années les vrais enjeux de la gouvernance et justifié la place prédominante des actionnaires dans le débat. Ils concluent à la nécessité d’étudier les formes de pouvoirs au sein de l’organisation afin de nourrir le projet collectif et le développement de l’entreprise.
    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  • JOI-2

    La représentation des actionnaires salariés au sein des conseils d’administration et de surveillance – Revue Française de Gouvernance d’Entreprise, vol n°11/2012, pp 25-48, 2012

    Xavier Hollandts publie dans la Revue Française de Gouvernance d’Entreprise un article consacré à la place et au rôle des salariés dans les conseils d’administration ou de surveillance (les administrateurs salariés). Les salariés constituent désormais des actionnaires de référence dans le capital des entreprises. Dans ce contexte, la loi du 30 décembre 2006 garantit désormais la représentation des actionnaires salariés au sein des conseils d’administration ou de surveillance des sociétés cotées françaises. Partant de ce constat, cet article examine la question de recherche suivante : quelles sont les conséquences de la représentation des actionnaires salariés sur le fonctionnement du gouvernement des entreprises françaises ?
    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  • JOI-3

    La RSE comme processus entrepreneurial de conversion de valeurs sociales en valeurs marchandes – Revue de l’Organisation Responsable, Vol.6(2), 2011

    Xavier Hollandts et Bertrand Valiorgue publient dans la Revue de l’Organisation Responsable un article sur la nature du lien entre performance économique et performance sociale des entreprises. L’article montre que sur la période 1999-2009 les plus grandes entreprises françaises sont parvenues à en parte à lier positivement engagements sociaux et performance économique. A partir de ces résultats, l’article propose de (re)conceptualiser la RSE comme un processus entrepreneurial de conversion de valeurs sociales en valeur marchande.
    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  • management-petit

    L’héritage oublié du courant de recherche sur la ‘corporate social responsiveness‘ – M@n@gement, Vol. 14(4), pp. 221-250,2011

    Bertrand Valiorgue publie dans la revue M@n@gement un article sur le courant de recherche de la ‘corporate social responsiveness’. Ce courant vise à comprendre comment une entreprise intègre dans son fonctionnement et sa stratégie des préocupations sociales et environnementales. L’article montre que cette intégration s’étale sur plusieurs années et nécessite de nombreux ajustements organisationnels et stratégiques. L’article a été rédigé avec Thibault Daudigeos (Grenoble Ecole de Management) et Aurélien Acquier (ESCP Europe).
    Pour accéder à l’article, cliquez ici.

  • JOI-5

    Limites et conditions d’une responsabilisation des chaînes de valeur éclatées – Revue française de gestion, N°215, Vol. 37, pp.167-183, 2011

    Bertrand Valiorgue publie un article dans la Revue française de gestion sur la responsabilisation des chaînes de valeur éclatées. Cet article montre que la responsabilisation des acteurs impliqués dans une chaîne de valeur éclatées est particulièrement problématique. La thèse soutenue dans l’article est qu’une responsabilisation passe par l’émergence de plateformes d’auto-gouvernance. L’article a été rédigé en collaboration avec Thibault Daudigeos (Grenoble Ecole de Management) et Aurélien Acquier (ESCP Europe).
    Pour accéder à l’article cliquez ici.

  • management international

    Les déterminants de la représentation des actionnaires salariés au conseil d’administration ou de surveillance, Management International, Vol.15, n°4, pp 69-83, 2011

    Xavier Hollandts publie un article dans la revue Management International. Cet article analyse les facteurs qui déterminent la présence de représentants des actionnaires salariés au sein du conseil d’administration ou de surveillance. Les résultats basés sur une étude quantitative montrent que le degré d’enracinement du dirigeant ainsi que la capacité de résistance du conseil réduisent significativement la probabilité d’une représentation des actionnaires salariés au conseil d’administration ou de surveillance. L’article a été rédigé avec Zied Guedri (EM LYON) et Nicolas Aubert (IAE Toulon).
    Pour accéder à l’article cliquez ici.